Le bilan de 39 ans de pouvoir sans partage

La majorité (PS-PCF) en place depuis 39 ans ne cesse de s’auto-congra- tuler sur son bilan. Bien entendu, en dépensant 500 millions d’euros par an d’argent public, on fait des choses. Mais quand on regarde la réalité des chiffres, et qu’on se compare aux 94 autres départements de France mé- tropolitaine… on voit combien les re- tards sont grands et se creusent !

88ème

HÉBERGEMENT DES PERSONNES AGÉES

Sur les hébergements pour la dépendance (EHPAD, logements foyers, hébergements temporaires…), les Landes ont un énorme retard. Retard qui ne cesse de s’aggraver : nous étions 66ème en 2010, 74ème en 2015, 88ème aujourd’hui… Toutes les familles landaises voient les difficultés engendrées par une politique dogmatique et inefficace !

91ème

LOGEMENTS SOCIAUX

Soit 34 logements pour 1.000 habitants, ce qui est deux fois inférieur à la moyenne nationale. On nous vante pourtant à longueur de discours la fibre sociale du Département des Landes et l’action de son opérateur de logements sociaux. Avec l’envol des prix des loyers, ce manque se fait cruellement sentir pour de nombreux landais.

79ème

handicap

Les Landes se classent à la 79ème position, et de loin derniers d’Aquitaine, pour le taux d’équipement en établissements et services pour enfants et jeunes en situation de handicap.

54ème

action sociale

Avec 582 € par habitant pour l’ensemble des dépenses d’aide sociale (RSA, APA, prévention médico-sociale…), les Landes sont en dessous de la moyenne nationale et avant-dernier de la région Nouvelle-Aquitaine. Là aussi nous sommes loin des images d’Épinal…

78ème

petite enfance

L’attractivité d’un département passe par sa capacité à savoir proposer de réelles structures en matière de petite enfance aux familles. Le département a un rôle clef à jouer dans cette politique publique. Or, il ne favorise pas assez les places en accueil collectif : nous sommes loin derrière nos voisins (Gironde, Lot-et-Garonne, Dordogne, et Pyrénées-Atlantiques).

plus forte
augmentation

impots

Depuis 2015, les Landes sont le Département de France qui a le plus augmenté ses impôts… et de loin ! Notamment en 2019, où le CD40 a augmenté la taxe foncière de 15% quand tous les autres départements de France ont opté pour la stabilité ou même la baisse des taux comme dans les Deux-Sèvres, le Morbihan ou les Alpes-Maritimes.

77ème

sdis

Le service départemental d’incendie et de secours de notre département souffre d’importants dysfonctionnements. Les Landes n’investissent pas assez pour équiper nos sapeurs-pompiers face aux nombreux risques, notamment incendie. Sur la période 2012-2019, les Landes ont investi en moyenne 7,29€ par habitant couvert. Dans le même temps, nos voisins sont allés bien plus loin : 11.89€ dans le Gers, 10.58€ en Pyrénées-Atlantiques, 12.82€ en Gironde et 13.59€ en Lot-et-Garonne.

un retard
énorme

couverture très haut débit

Au 31 décembre 2020, 59% des logements et locaux professionnels étaient raccordables au Très Haut Débit en France Métropolitaine. Dans les Landes, ce taux était de 24.9%. C’est ridiculement faible ! Quel retard pris à cause d’une vision dogmatique et passéiste ! Quelles pertes d’opportunités pour tous les professionnels et quelles pertes de confort et de service pour tous les particuliers !

Nos voisins sont tous bien mieux desservis : 48.5% dans le Gers, 59.6% dans les Pyrénées-Atlantiques, 58% en Gironde…

Grâce à l’action du Gouvernement, les Landes vont rattraper leur retard, avec une couverture à 100% fin 2022. Rappelons que le plan du Conseil Départemental était de couvrir 90% des landais en 2026… en dépensant plus d’argent public !

x 28

dette

En 2015, le Conseil Départemental des Landes se vantait d’être le 2ème département le moins endetté de France. Aujourd’hui, la situation s’est largement dégradée, nous sommes à la 34ème position.

18ème

chômage

Les Landes sont le 18ème département de France (et le 10ème si on enlève les départements d’Île-de-France) où le chômage a le plus augmenté sur les 12 derniers mois. Avec +9.2%, nous sommes les plus mal lotis de toute la Nouvelle-Aquitaine. Tous les départements de l’ancienne Aquitaine s’en sortent bien mieux : +2.9% en Dordogne, +5.3% en Lot-et-Garonne,+5.5% en Gironde et +7.5% en Pyrénées-Atlantiques.

dernier de
la classe

voirie

Sur la période 2015-2019, les Landes est le département d’Aquitaine qui a le moins investi pour sa voirie ! Les besoins sont pourtant criants (contournements, fluidification, sécurisation…). Quand le Lot-et-Garonne investissait 30 000€ et les Pyrénées-Atlantiques 42 000€ par km de voirie, les Landes n’intervenaient qu’à hauteur de 23 000€/km.

le compte
n'y est pas

investissement

Forte hausse de la dette et des impôts… on pouvait s’attendre en contrepartie à une hausse des investissements pour les landaises et les landais. Il n’en a rien été. Pas 1€ supplémentaire investi pour nos routes, nos collèges, nos EHPAD… le compte n’y est pas !